Comment obtenir une belle pelouse : conseils et méthodologie

comment-obtenir-une-belle-pelouse-conseils-methodologie

Pour obtenir une belle pelouse, le secret réside dans son entretien. Seulement, savoir quand arroser et quels traitements réaliser, n’est pas toujours évident.
Par des astuces de professionnels, découvrez comment entretenir votre gazon et profitez d’une pelouse parfaite par sa coloration, sa résistance aux maladies et sa vitalité.

Procédez à un arrosage adapté

Vous venez de poser votre gazon en rouleau ? Surtout si le climat est chaud, vous devrez l’arroser après son installation pour favoriser l’enracinement. Votre sol doit impérativement rester humide sous les plaques de pelouse après la pose et également pour son entretien.

La fréquence de votre arrosage d’entretien

L’arrosage de votre gazon se module au rythme des saisons. Dans nos régions, le gazon s’arrose tous les jours une grosse partie de l’année, au petit matin (après 3h00), si vous avez un programmateur. Si vous n’avez pas de programmateur, vous pouvez faire un arrosage le matin. Il ne faut jamais arroser le gazon entre 17h et 3h du matin pour éviter les risques de maladie. En cas de fortes chaleurs, votre pelouse doit être hydratée si besoin deux fois (3h et 6h du matin). Si il fait vraiment chaud, vous pouvez l’arroser 10 minutes à 12h00 pour faire baisser la température du sol. En journée, l’eau s’évapore trop rapidement. Votre sol n’a pas le temps de conserver sa fraîcheur.
En période hivernale, votre pelouse n’a plus besoin d’un arrosage quotidien. La terre est suffisamment humide pour votre gazon.

Adaptez votre arrosage aux besoins de votre pelouse

Les premiers signes de déshydration se traduisent par une coloration qui vire au gris ou au jaune, ainsi qu’un manque de tonus de votre herbe derrière votre passage. L’herbe ne se redresse plus sous vos pas. Si vous avez posé votre gazon en rouleau et que les joints commencent à se voir, c’est que votre gazon se rétracte par manque d’eau.
Aux vues de tous ces phénomènes, procédez rapidement à un arrosage copieux et plus régulier.

Adoptez les bons gestes de tonte

La tonte est essentielle au bien-être de votre pelouse. Plus vous tondrez votre gazon, et plus il sera dense et verdoyant. Nous vous conseillons de ne jamais couper plus d’un tiers des feuilles.

Préférez une constance de tonte

Il est préférable de ramasser les déchets de tonte, sauf si vous tondez plusieurs fois par semaine.
Une tonte régulière permet d’éviter une accumulation de mauvaises herbes et de mousse.

Connaître la hauteur de tonte

Pour savoir à quel moment vous devez tondre, sachez que le climat à son importance. S’il fait chaud, votre pelouse appréciera une hauteur moyenne de 5 à 6 cm, afin de retenir un maximum de fraîcheur.
En hiver, vous pouvez laisser votre pelouse à 5/6 cm, ça la protègera du froid. Au printemps, vous pourrez la descendre un peu plus, mais jamais en dessous de 3 cm.
Dans tous les cas, votre pelouse ne doit pas excéder une hauteur de 8 cm.

Si vous venez d’installer votre gazon en rouleau, le mieux est d’effectuer la première tonte lorsque votre gazon a atteint entre 7 à 8 cm.

Pour une égalisation optimale, évitez de tondre sur une pelouse trop humide, notamment quand vous venez d’effectuer la pose d’un gazon de placage (attendre 15 jours au minimum).

Fertilisez et entretenez régulièrement votre pelouse

Après l’arrosage et la tonte, un des piliers d’une pelouse parfaite repose sur sa fertilisation, son désherbage, ainsi que les traitements qui lui sont administrés.

La fertilisation de votre pelouse

La fertilisation de votre sol doit s’opérer idéalement 4 fois par an.
Par l’épandage d’engrais d’entretien pour gazon, le système racinaire de votre pelouse se fortifie. La croissance de votre gazon est renforcée pour un aspect incontestablement plus lisse et sans imperfection. Votre gazon a besoin d’azote, de phosphore et de potassium. C’est justement la composition des engrais pour gazon.

Vous devrez répandre vos granulés sur votre sol après votre tonte. L’arrosage permet ensuite une meilleure infiltration des nutriments dans la terre. Les racines de votre gazon puisent ainsi les nutriments dont elles ont besoin, pour se déployer et gagner en vitalité.

Pour une action durable et progressive, vous devrez opter pour un engrais “à libération lente”. Votre pelouse puise ainsi au fur et à mesure les nutriments dont elle a besoin. Cela évite à votre pelouse le stress d’un engrais coup de fouet qui lui demande de pousser trop vite et qui s’épuise très vite dans le temps.

Le désherbage de votre pelouse

Avec l’arrivée des beaux jours, vous constatez que la mauvaise herbe s’est installée dans votre gazon. Pour le désherbage, vous devrez attendre que votre sol ne soit pas trop mouillé, afin de pouvoir extraire plus facilement les racines.
Le désherbant sélectif est parfait pour attaquer les mauvaises herbes, sans abîmer les graminées.

Si de la mousse est présente dans votre pelouse, c’est sûrement le signe d’un sol peu fertile et qui nécessite une tonte plus régulière. Procédez alors à la fertilisation de votre gazon et réalisez une tonte constante. Vous pouvez dans ce cas apporter du Bactériosol qui aidera à réguler la mousse. Si il y a beaucoup trop de mousse (terrain à l’ombre), vous pouvez mettre du Croq’mousse qui le traitera.

L’aération de votre sol

Au-delà de l’eau et des nutriments, votre gazon a besoin d’oxygène. L’aération de votre pelouse lui permet de respirer.
À l’aide d’un rouleau aérateur ou de semelles aérateurs de gazon, creusez de petits trous sur la couche supérieure de votre sol. Au travers des trous, les nutriments et l’eau pénètrent plus facilement dans la terre, permettant ainsi de conserver leurs actions plus longtemps pour améliorer leur efficacité.
Votre pelouse gagne ainsi en tonicité et arbore une belle couleur verte. L’idéal est d’aérer votre sol au milieu du printemps ou à l’automne.

La scarification de votre gazon

Attention, la scarification du gazon ne se fait qu’en cas de réel besoin: c’est un mal pour un bien pour votre pelouse. Avec le temps, l’accumulation des déchets de tonte et la mousse finissent par former une couche feutrée sur votre pelouse. Les nutriments, l’oxygène et l’eau ne peuvent plus s’introduire dans votre sol.
Pour remédier à ce phénomène, vous devrez réaliser une scarification, qui va sectionner les mauvaises herbes et la mousse, lui permettant ainsi de se désagréger. Autrement dit, vous devrez opérer des entailles croisées de 2 à 4 mm de profondeur sur la couche supérieure de votre sol. À l’aide de votre râteau, ramassez les résidus. Il faudra probablement semer des graines de gazon à nouveau et mettre de l’engrais d’entretien gazon longue durée comme le Landscraper Stress Control ou le Team Green Universel.

La scarification doit se réaliser 1 à 2 fois par an. Par contre, si vous venez de poser vos plaques de gazon et que votre pelouse est jeune de 2 à 3 ans, vous n’aurez pas besoin de scarifier votre sol.

Restaurez les zones dégarnies de votre pelouse

Au fil des saisons et selon le piétinement sur votre gazon, certaines parties peuvent être abîmées ou moins denses. Pour les rénover, vous avez deux possibilités. Vous pouvez plaquer votre sol de rouleaux de gazon naturel. Une solution qui vous permet de profiter rapidement d’une pelouse belle, dense et sans accroc.
Vous pouvez également semer votre gazon. Après l’épandage, passez un coup de rouleau pour fixer vos graines dans le sol. Cette opération s’effectue de préférence à l’automne ou au début du printemps, quand votre sol est gorgé d’humidité et de nutriments.
Après avoir semé, préservez l’humidité de votre sol et attendez patiemment la pousse en évitant tout passage sur cette zone.

Vous avez besoin de conseils pour entretenir votre pelouse ? N’hésitez pas à nous contacter pour savoir quels gestes et traitements adopter.

Votre panier est vide.

x

Demander un devis

    Il fait chaud, il faut arroser votre gazon tous les jours le matin (idéalement 3 heures du matin)
    1 min pour 1°C de température (30° - 30 min)

    X